Philippe Claudel

Notre avis :

Lire et relire Les âmes grises et La petite fille de Monsieur Linh, quel beau programme !!!

Un beau soleil prévu ce week-end, alors, dans un hamac, sur un transat, dans les champs, n'importe où, et c'est parti pour un voyage tout de grâce et de sensibilité à travers les mots de Philippe Claudel dont la longue mélopée fluide et sensible nous rappelle la lente et infinie douleur humaine. 

Voir le document
Go to top